Vous embauchez un nouvel employé, êtes-vous bien protégé ?
  • Accueil
  • Blogue
  • Employeurs
  • Vous embauchez un nouvel employé, êtes-vous bien protégé ?
octobre 2017, par Chantal Fillion

Vous embauchez un nouvel employé, êtes-vous bien protégé ?

Vous embauchez un nouvel employé, êtes-vous bien protégé ?

Un bon gestionnaire devrait toujours se protéger des fautes de parcours que pourraient commettre un nouvel employé. En effet, en tant qu’employeur, garder le focus sur votre rôle de gestion et d’encadrement est primordial pour votre protection et celle de votre nouvel employé. Dans votre intérêt, vous devez accorder une importance sur le niveau d’engagement qu’aura votre nouvel employé au sein de votre entreprise. Vous devez aussi vous assurer de fournir un milieu de travail sécuritaire. Vous préserverez ainsi la sécurité de votre entreprise, votre réputation en tant qu’employeur et économiserez du temps et de l’argent.

Que savez-vous à propos de votre candidat ?

Les vérifications d’usage pré-emplois sont nécessaires pour trouver la perle rare qui saura combler les attentes désirées de l’emploi. Avant de faire de telles démarches, assurez-vous d’avoir une autorisation écrite de la part du candidat afin d’aller chercher des références auprès d’anciens employeurs (min 2). Il faut s’assurer aussi qu’il vous présente une carte d’identité valable, de bien prendre connaissance de ses diplômes ainsi que de valider l’authenticité de ces documents. Une recherche sur les médias sociaux s’avère aussi une bonne démarche pour en connaître davantage sur l’individu. Si des déplacements doivent avoir lieu dans le cadre de ses fonctions, une vérification des statuts de son permis de conduire et de son passeport est recommandée. Également, si vous attribuez un budget à l’employé et que le montant qui lui est accordé relève de sa gestion, une enquête de crédit est fortement indiquée pour vérifier sa solvabilité et son niveau de responsabilité.

Avez-vous les outils nécessaires pour vous protéger ?

Si ce n’est pas déjà fait, demandez aux personnes clés de votre entreprise de vous énumérer tous les risques possibles qui pourraient se présenter dans l’exercice de l’emploi à combler. Si vous possédez déjà ces informations, faites une mise à jour avant de combler le poste en question. À tire d’exemples, les risques possibles peuvent être une fraude informatique ou financière, le vol d’un bien matériel important, la présence d’amiante ou de produits dangereux dans certains secteurs de votre entreprise. Bâtissez ou ajustez ensuite les outils nécessaires. Écrivez et distribuez des procédures claires et précises. Planifiez et cédulez des rencontres régulières avec vos employés. Élaborez, avec la participation de vos employés, un programme de prévention propre au milieu de travail et permettez à vos employés de suivre des formations spécialisées dans le cadre de leurs fonctions. Une visite médicale obligatoire pour chaque nouvel employé ainsi que de faire suivre une formation sur la sécurité adaptée au poste à combler peuvent vous garantir une bonne protection.

Enfin, pour vous sécuriser le plus possible et vous aider à vous procurer une protection adéquate, informez-vous sur les normes du travail ainsi que sur le Code civil et n’hésitez pas à vous entourer de bons conseillers juridiques spécialisés dans le domaine du droit au travail. De plus, sur le contrat d’embauche de l’employé, n’oubliez pas de bien identifier et de stipuler les clauses particulières et de non-concurrence du contrat de travail. Autrement dit, l’employé doit être en mesure de bien connaître ses obligations envers son futur employeur. C’est la meilleure façon de diminuer les risques de plaintes contre vous.